Coupe cabriolet

L’achat d’une voiture : quelles démarches ?

Que vous ayez décidé d’acheter une voiture neuve ou une voiture d’occasion, certaines démarches et formalités incontournables font partie des étapes spécifiques relatives à leur acquisition.

Acheter une voiture neuve

Les informations concernant la voiture neuve sont communiquées à l’acheteur : marque, modèle, prix, consommation en carburant, émission en CO2 ... Sur le bon de commande sont inscrits lesdites informations ainsi que le prix du véhicule, le montant de l’acompte versé, le financement, la date limite de livraison et les conditions d’annulation. Les documents de vente lui sont alors remis en cas d’achat, accompagnés du carnet d’entretien. Par ailleurs, une voiture neuve bénéficie de trois types de garantie : la garantie contractuelle, la garantie des vices cachés et la garantie légale de conformité. L’immatriculation avant la mise en circulation et la souscription à une assurance sont obligatoires. Les démarches relatives à cette dernière peuvent être réalisées soit par le propriétaire lui-même, soit par un mandataire automobile agréé. Par ailleurs, les voitures importées doivent remplir des formalités supplémentaires portant sur la TVA et les taxes de douane.

Acheter une voiture d’occasion

l'achat voiture d’occasion est une option envisageable dans le cas d’un budget limité. Certains documents obligatoires doivent être fournis par le vendeur ; ceux-ci sont entre autres la carte grise ou le certificat d’immatriculation permettant l’identification de la voiture. Il représente également son autorisation de circulation. De même, le vendeur remet à l’acheteur le document du contrôle technique datant de moins de 6 mois ainsi que le carnet d’entretien. Il doit également être en possession d’une attestation d’assurance responsabilité civile valide afin que le futur acheteur puisse effectuer un test d’essai, indispensable afin d’évaluer l’état général du véhicule. Le nombre de kilométrage parcouru renseigne également sur l’ancienneté du véhicule. Enfin, l’acte de vente doit être signé par les deux parties, accompagné d’un certificat de non gage fourni par le vendeur et attestant que le véhicule à vendre ne fait pas l’objet d’un litige ou d’une saisie judiciaire.