Coupe cabriolet

Le mode d'emploi d'un contrôle technique

Cela fait aujourd’hui un peu moins de 25 ans que le controle technique est de venu obligatoire en France et dans d’autres pays de la zone Euro. Le manquement ou omission à cette obligation est passible d’une amende controle technique. Dans cet article nous répondrons à plusieurs questions dont nous nous posons fréquemment lorsque nous sommes contraints à passer le CT.

Le contrôle technique

C’est une obligation liée à tout propriétaire d’un véhicule à effectuer 4 ans après l’acquisition de l’automobile. Passé ce délai, le passage en contrôle technique se fera tous les 2 ans.

Qui et où s’effectue un CT ?

Le CT se fait dans un centre ou garage agréé par la préfecture. Un contrôleur ou garagiste effectue les séries de test pour l’évaluation de l’automobile. A l’issue de la vérification, un procès verbal sera dressé afin d’informer sur l’état du véhicule.

Les objectifs du CT

Le CT a été mis en place pour des fins de sécurité routière. A ces débuts, le contrôle technique avait pour objectif premier de minimiser les accidents de la route causés principalement par les défaillances mécaniques ou techniques des véhicules. Ainsi, l’obligation au contrôle technique a permis de réduire ce type d’accident.

Ensuite, les règlementations misant sur le respect de l’écologie ont été applicable sur l’ensemble du territoire. De ce fait, le contrôle technique aura comme obligation de vérifier le taux de gaz à effet de serre premier responsable du réchauffement climatique émis par un véhicule. Ainsi, le CT vise à l’assainissement du parc automobile français.

Le déroulement d’un CT

Le contrôle technique est un test effectué visuellement pendant ¾ d’heure sur un véhicule. L’examen repose sur 164 critères groupés dans les 10 principales fonctionnalités d’une automobile. Sur les 164 points, 67 points peuvent vous recaler si le véhicule ne répond pas au système de sécurité. Dans ce cas, un procès verbal mentionnera l’état de l’automobile et il vous sera demandé d’effectuer les corrections nécessaires pour la bonne marche du véhicule durant 2 mois. Passé ce délai, vous aurez l’obligation de revenir dans le centre de contrôle technique pour une contre visite.

Si le véhicule n’a rien à signaler, le contrôleur rédigera un procès verbal notant le bon état de l’automobile. Sur la carte grise sera collé un timbre pour marquer la validité du contrôle technique et sur le pare-brise sera apposée une vignette qui vous renseignera sur la prochaine date de passage de votre examen.

Dans le cas où de légères anomalies sont notées pendant le contrôle, dans le procès verbal sera indiqué les réparations ou changement de pièce à effectuer dans les plus brefs délais mais votre véhicule ne sera pas reconduit en contre-visite.

Sachez que si lors d’un contrôle routier l’omission ou le manquement au contrôle technique est remarqué, votre certificat vous sera confisqué pendant 7 jours par l’agent et vous aurez l’obligation de vous acquitter d’une amende. Afin de récupérer votre certificat, il vous faudra passer le contrôle technique dans un délai d’une semaine.